PAO et impression : les critères techniques

Accueil/Communication/PAO et impression : les critères techniques

PAO et impression : les critères techniques

Quels sont les critères essentiels pour concevoir et créer des documents et supports de communication destinés à l’impression ? Nombreuses sont les personnes à connaître la suite Adobe et son incontournable logiciel Photoshop, mais savez-vous que ce n’est PAS DU TOUT le logiciel adapté en PAO et impression (Publication Assistée par Ordinateur) ?

Des logiciels métiers adaptés

Au sein de l’Agence de communication et création Reflex2com, il est courant que nos clients nous interrogent sur l’intérêt d’utiliser des logiciels spécifiques pour la mise en page, à la place des logiciels standards tels que Microsoft Word ou Power-point.

Bien que très pratiques, ces logiciels sont destinés à un usage bureautique et ne permettent pas de tenir compte des exigences techniques du métier d’imprimeur.

De notre côté, nous utilisons le logiciel leader sur le marché : Adobe InDesign. À savoir qu’il existe également des équivalents gratuits et Open source tels que Scribus. Dans tous les cas, le recours à de tels outils est étroitement lié à la nécessité d’appliquer des règles essentielles à l’obtention de tirages professionnels.

Critères techniques et qualité d’impression

Ainsi comment obtenir des impressions aux marges harmonieuses, avec des fonds pleins (sans bordures blanches disgracieuses) ou encore des tirages aux proportions équilibrées sans déformation liée à un agrandissement ou un rétrécissement ?

  • Bords et fonds perdus : pouvant aller de 2 à 5 mm en général et selon les supports, c’est une zone supplémentaire au format final du fichier. Elle permet de faire dépasser un aplat coloré ou une image servant de fond au support. Ainsi, lorsque l’imprimeur ou le façonneur coupera les tirages, il ne peut y avoir de bordures blanches liées au papier.
  • Traits de coupe : intégrés dans la zone des fonds perdus, ce sont les indicateurs du format final. Ils permettent le bon positionnement du massicot pour couper les tirages aux bonnes dimensions. Il existe également d’autres repères d’impression.
  • Marges techniques / de sûreté : grandes oubliées de nombreuses compositions, ce sont elles qui permettent de pallier les erreurs de coupe pouvant varier entre 0 et 2 mm. Les textes, notamment, restent à bonne distance du bord et évitent ainsi d’être rognés.
  • Compatibilité des polices : il est courant, lorsque vous transmettez un fichier Word ou Power-point, que la mise en page de votre document chez votre destinataire ne corresponde plus à celle de votre ordinateur. Souvent, les premières responsables sont les polices utilisées. En effet, elles peuvent être propres à votre système et ne pas exister sur d’autres ordinateurs. La première solution consiste à transmettre votre fichier au format PDF.
    Pour aller encore plus loin, les imprimeurs demandent souvent un dossier d’assemblage complet que nous pouvons générer avec un logiciel de PAO. Il comprend :

    • le document à imprimer (en différentes versions pour les compatibilités de licence),
    • un dossier avec les visuels utilisés,
    • un document texte pour d’éventuelles instructions complémentaires
    • et un dossier comportant les polices utilisées dans ce document.
      Autre alternative : votre agence peut également vectoriser les polices, c’est à dire les transformer en dessins composés de courbes mathématiques. Attention, cette procédure rend le non texte non modifiable.
  • Résolution des images : 72 DPI est la résolution la plus utilisée pour le Web. En impression, la résolution idéale est de 300 DPI (point par pouce) voire 150 pour les grands formats. Cette qualité est nécessaire afin d’obtenir des visuels les plus lisses à l’impression (sans pixels visibles).
  • Mode colorimétrique : la plupart des logiciels de bureautique utilisent le mode couleur RVB (Rouge Vert Bleu), correspondant à celui d’un écran. En PAO et impression, c’est le mode CMJN (Cyan Magenta Jaune Noir) qu’il faut utiliser, c’est à dire la Quadrichromie. C’est généralement en utilisant du RVB que l’on constate de grandes différences de couleurs entre l’écran et les tirages.

Aller plus loin

Il est entendu qu’il s’agit ici d’un regard très technique et non exhaustif, orienté vers l’impression. La réalisation d’un support de communication dépend également de la créativité, des objectifs ou encore de la cible.

Une fois de plus, c’est donc un ensemble de ressources qui permet de réaliser un document pertinent, esthétique et professionnel.


Pour en savoir plus, contactez notre agence.

BIENVENUE

Reflex2com est votre Agence de Communication et création globale : Conseil & Stratégie, Identité visuelle, Création graphique, Digital et Production Vidéo.

DERNIERES RÉALISATIONS

CONTACTEZ-NOUS

REFLEX2COM

Parc Alpespace • 354 voie Magellan
73800 Sainte-Hélène-du-Lac

04 58 14 03 01 • Écrivez-nous