14 juin 2024

Communication

Si une faute occasionnelle peut être tolérée, nous savons à quel point l’orthographe est importante, pour la compréhension du contenu et aussi, pour l’image de son émetteur. Mais nous avons remarqué que certaines disparités font surface dès qu’il s’agit de ponctuation !

Et pourtant, ces petits signes donnent le ton, aident à la compréhension, hiérarchisent, ou encore, permettent de laisser le lecteur respirer… ou se questionner.

Alors voici un petit tour d’horizon, des règles de ponctuations courantes, qui parfois nous piquent un peu les yeux !

Ponctuations classiques

  • Le point et la virgule sont tous les deux accolés au dernier mot ; ils sont également tous les deux suivis d’une espace.
  • Les doubles ponctuations (: ; ! ?) sont entourées d’une espace, avant et après leur utilisation ; à noter que le mot qui suit un point-virgule ou un double-point n’a pas de majuscule (sauf dans le cas d’un nom propre par exemple).
  • Les parenthèses s’ouvrent après une espace et se ferme contre le dernier caractère utilisé (comme ceci).
  • Les points de suspension ne sont pas précédés d’une espace, mais il en faut une après, comme pour le point de fin de phrase.
  • Les guillemets, comme les parenthèses, fonctionnent toujours par deux. Il faut placer une espace avant et après chacun d’eux.
  • Et ne tirons pas de conclusion trop hâtive pour le tiret… Car il en existe trois différents :
    • Le tiret long (cadratin) introduit un dialogue dans un roman ;
    • Le tiret moyen (demi-cadratin) permet de faire des énumérations :
    • Le tiret court (quart de cadratin) permet d’exprimer une intervalle, un mot composé ou de marquer une césure en bout de ligne.

Quelques bonnes pratiques

  • Contrairement à ce que l’on voit souvent, il n’y a pas de virgule dans une adresse postale !
    Retrouvez donc votre agence à cette adresse :
    21 rue François Dumas (et non 21, rue François Dumas)
    73800 Montmélian
  • En France, la norme pour l’écriture des numéros de téléphone est de les séparer en blocs de deux chiffres, en utilisant des espaces et non des points. Par exemple : 01 23 45 67 89. Cela permet de faciliter la lecture et la mémorisation des numéros.
  • L’abréviation des adjectifs numéraux n’est pas toujours intuitive, peut-être par souci de lisibilité. Il faut écrire :
    • 1re ou 1er ;
    • 2d ou 2de ;
    • Et à partir de trois, 3e ou 3es, s’il prend la marque du pluriel.

Point final

Il est important de garder à l’esprit que ces règles sont valables en français et que des variantes s’appliquent selon la langue : par exemple, la double ponctuation en anglais est généralement collée au mot qui la précède.

Pour plus d’actus, retrouvez d’autres articles dans notre blog. Et nous nous tenons joignables pour en discuter.


Sources :
https://www.projet-voltaire.fr/dossier-voltaire/signes-de-ponctuation-francais/
https://www.question-orthographe.fr/question/adresse/
https://www.academie-francaise.fr/abreviations-des-adjectifs-numeraux#:~:text=Rappelons%20donc%20que%20premier%20et,e%2C%20100e%2C%20etc.

Articles similaires